Résidence jeunesse12/04/2019

Du 23 février au 8 mars 2019, une résidence de jeunes talents a été organisée par Wallonie-Bruxelles International (WBI) et l’Ambassade de France, avec le soutien du Bureau International Jeunesse (BIJ) et de la Communication University of China. Ce projet a réuni des jeunes professionnels francophones et chinois actifs dans le secteur du cinéma d’animation.

Pour la sixième fois consécutive, une résidence jeunesse a été organisée à Pékin à l’occasion du mois de la Francophonie. Ce projet permet à des jeunes issus de différents pays francophones de partir en Chine afin d’y échanger leur savoir-faire avec des jeunes Chinois. Pour cette édition 2019, deux Belges et deux Français ont été sélectionnés pour créer un court-métrage en collaboration avec des étudiants chinois de la Communication University of China. Outre une opportunité de mettre en avant le talent des participants, cette résidence est aussi l’occasion de renforcer les échanges culturels entre la Chine et le monde francophone.

Malgré les différences culturelles et la barrière de la langue, chacun a pu tirer profit de ces deux semaines d’échanges artistiques. Les participants francophones ont été accueillis chaleureusement et avec beaucoup d’enthousiasme par les étudiants chinois. Au-delà des liens professionnels que chacun a tissés, des liens d’amitié sont ainsi rapidement nés !

Tout au long de ces deux semaines, les étudiants chinois se sont fait une joie de faire découvrir leur culture aux participants francophones. Ces derniers ont également eu la chance de visiter plusieurs sites culturels importants, dont la Grande Muraille de Chine, grâce au soutien de WBI et de l’Ambassade de France.  

Lors de la soirée de clôture de la résidence, tous les participants ont exprimé leur plaisir d’avoir pu partager leur passion commune pour l’animation. Tous se sont accordés pour dire que cette résidence était une expérience fantastique. C’est donc avec la tête pleine de précieux souvenirs que nos jeunes francophones sont repartis vers leurs pays respectifs.

Ces deux semaines de travail intense ont été récompensées par la diffusion du court-métrage dans plusieurs villes chinoises lors des Rencontres du cinéma francophone.

Un petit mot sur nos participants belges

Louise Bongartz a fait ses études en cinéma d’animation à l’ENSAV La Cambre. Particulièrement intéressée par la stop-motion que ce soit en volume (puppet) ou en papier (papierdécoupé), elle travaille actuellement sur une adaptation de « La petite sirène » dans le cadre du cours d’atelier d’animation en stop-motion volume accompagné de projections. Elle a également travaillé comme coloriste dans le studio Waooh (www.waooh.be) et animé à plusieurs reprises des stages dans l’ASBL caméra-etc (www.camera-etc.be). (ASBL qui anotamment réalisé « Le Marcheur » de Frédéric Hainaux, « Simbiosis Carnal » de Rocío.)

François D’Alcamo est membre du studio belge d'animation Mad Cat Studio. Il s’occupe également de la gestion de leur site web(www.madcatstudio.be). Il a notamment dessiné et animé une partie de leur premier film d'animation 2D Léopold, Roides Belges, en coproduction avec Arte. Ce film animé a été présenté au FIFF de Namur en septembre 2018 et est présent dans la sélection 2019 d'Anima et la Caravane du Court entre autres. En 2017, il a aussi travaillé à la création des décors du court-métrage Jacotolocotoc de Thomas Secaz.